«

»

A Chamonix une ancienne villa typique de l’Art Nouveau : l’hôtel de l’Aiguille Verte

hotel aiguille verte 5Cet hôtel en sortie de ville, riverain de la route des Praz, mérite plus qu’une observation rapide de sa façade. Construit en ces débuts du XXème siècle, il est l’une des plus belles expressions architecturales de l’art nouveau à Chamonix.hôtel aiguille verte

Jules Bossoney, maire de Chamonix entre 1908 et 1920, est l’initiateur de la construction de cette superbe villa en 1906, à titre privé.

Tout d’abord guide, il participe à la construction de l’observatoire Janssen et à l’édification des refuges de la Charpoua et du Couvercle. Par la suite, élu de la commune, il se révèle un maire dynamique et entreprenant en cette période faste de la Belle Epoque.

Dès l’origine, cette villa est destinée à recevoir des visiteurs, qui sont de plus en plus nombreux dans la vallée. La construction comporte deux maisonnettes identiques reliées par une entrée commune.

Chaque habitation possède un salon, une salle de bains, une cuisine, des chambres en étage, une loggia et un logement pour le personnel.

détail aiguille verte 2

La courbe est inhérent à l’Art Nouveau

Mais l’originalité de cette villa réside dans le choix de son décor résolument art nouveau.

faience aiguille verte

Le travail de la céramique est majeur dans l’art nouveau

La façade réunit une grande diversité de matériaux : bois, faux colombages, larges verrières dans la véranda, briques dans les angles, le tout typique de cette expression artistique.

aigui verte 2Des céramiques aux couleurs éclatantes ont résisté au temps. Magnifiques, variées, elles ornent, selon la tradition de l’art nouveau, les dessous de fenêtres.  Les ferronneries en volutes des rambardes sont à l’image de ce style décoratif  nouveau en France.

L’intérieur se singularise par des sols faits de carreaux de ciment joliment décorés. Différents selon les pièces,  ils ont été conservés et portent témoignage des nouvelles techniques découvertes à cette période.aigui verte 7

Cette ancienne villa illustre avec réussite la fantaisie de cette expression architecturale qu’est l’art nouveau en cette période de la Belle Epoque. Elle montre par ailleurs la volonté d’un maire sensible aux modes décoratives et faisant preuve de modernisme.

Aujourd’hui exploitée en hôtel depuis 1945, elle aurait un besoin urgent de restauration. C’est pour les propriétaires et pour les amoureux du patrimoine un sujet de vive préoccupation.

page 1438

Copyright Mme Gaubiac

 

Laisser un commentaire